EN ROUTE POUR LA PAIX


En route pour la paix

Bonjour,

Je m'appelle Samuel et j'ai 22 ans. Après avoir effectué un premier voyage à vélo en 2015, suivi une formation en permaculture pendant 1 mois en 2016, suivi une formation de naturopathie en 2016-2017 et effectué un service civique cette année, j'ai décidé de reprendre la route.

Ce projet est né d'un vieux rêve : celui de créer un lieu ou l'être humain puisse y vivre en paix avec lui-même et avec son environnement. Il est également né de mon besoin de me ressourcer auprès de la nature et de développer ma créativité.



Mais n'allons pas trop vite : ce projet c'est quoi?

C'est un voyage au long cours (1 an au minimum), à vélo, et écologique. Le départ est prévu pour début septembre 2018. En moyenne, 1 semaine sur 3, je pédalerais pour parcourir les pays, et 2 semaines sur 3 je travaillerais dans diverses fermes "biologiques" ou éco-lieux pour y apprendre l'agro-écologie et le vivre-ensemble, en échange du gîte et du couvert. Je commencerai mon voyage à la frontière franco-espagnole entre Toulouse et Perpignan, puis je descendrais l'Espagne le long de la côte méditerranéenne jusqu'à Gibraltar, pour remonter ensuite le Portugal, traverser une seconde fois les Pyrénées et continuer à travers le sud de la France, notamment la Creuse, les Cévennes et l'Ardèche. Au total ce sont entre 100 et 150 jours de vélo qui sont prévus, et entre 6000 et 10 000km parcourus à la force des jambes et des pieds!

Je ne souhaite pas uniquement me rendre dans ces éco-lieux, mais également rencontrer toute sorte d'être humain oeuvrant pour une civilisation plus respectueuse d'elle-même et de son environnement naturel, tout être humain faisant sa "part de colibri", notamment des artistes et artisans.

J'ai toujours aimé les activités manuelles. Quand j'étais collégien, j'ai cultivé un potager dans mon jardin pendant 2 ans. Depuis plusieurs années je joue du piano, et plus récemment de la flûte. J'ai également appris à réaliser des napperons au crochet, à jongler, et j'aime également peindre et dessiner. L'art et la beauté tiennent une place importante dans ma vie, et les mains peuvent devenir de merveilleuses alliées au service du vivant. Durant mon temps libre en voyage, je réaliserai donc des objets décoratifs que j'essaierai de vendre ensuite en chemin, notamment à Porto, et m'entraînerait également à jongler et jouer de la flûte.

Il s'agit donc d'une aventure que j'entreprends afin d'acquérir les savoirs-faire et savoirs-êtres nécessaires à la création d'un éco-lieu au sens large (projet qui n'est qu'à l'état embryonnaire), nécessaires à l'épanouissement de mes valeurs liés à l'écologie, la paix et l'amour, nécessaires à la réunion de l'Homme et de la Nature.

La nature aura une place privilégiée dans ce voyage, l'itinéraire que j'emprunterais sera établie en fonction des parcs naturels régionaux, nationaux, paysages sauvages se dressant sur ma route.

Ce voyage s'inscrit dans un contexte de crise écologique, économique et sociale. Pour faire simple, en observant la civilisation humaine actuelle, de mon point de vue d'occidental, j'en déduis qu'il est urgent de repenser et changer la façon dont nous vivons individuellement et collectivement, la façon dont nous consommons, la façon dont nous considérons les autres êtres humains et les autres êtres vivants, la façon dont nous travaillons, notre façon d'éduquer nos enfants et de nous éduquer nous-même etc. J'en déduis aussi qu'il est vitale que nous suivions chacun la voix de notre coeur.

Ce voyage, c'est finalement un moyen de me guérir, de construire une paix intérieure pour ensuite vivre parmi les Hommes.

Tout don, même symbolique, est le bienvenu. J'ai longtemps hésité avant de me décider à utiliser le "financement participatif", je me dis maintenant que ça n'oblige personne à quoi que ce soit, et que ça permet à ceux qui le souhaitent de "faire leur part" et de contribuer à la réalisation de projets qui ont du sens.

M'aider financièrement me permettrait d'améliorer les conditions de mon voyage, et même de le prolonger de quelques mois afin de me rendre dans d'autres pays qui seront sur ma route comme le Maroc, l'Italie et la Suisse.

Voici un exemple de ce que 800€ pourraient me permettre : acheter un compteur de vitesse et de distance pour mieux établir mon itinéraire (50€), utiliser des transports en commun avec mon vélo comme des bus pour assouplir mon itinéraire et me permettre de rencontrer plus d'acteurs de l'écologie (150 €), assurer des réparations et l'achat de pièces de rechange pour mon vélo (100€), acheter le matériel manquant ou m'offrir un forfait téléphonique fonctionnant à l'étranger (afin de contacter les fermes et personnes à rencontrer) (100€), prolonger mon voyage de 5 ou 6 mois (400€).

Par ailleurs, je m'engage à reverser 3% du montant de vos dons en faveur de l'association "Habitat et humanisme".

Pour suivre les actualités de mon aventure, vous pouvez consulter ma page facebook : https://www.facebook.com/En-route-pour-la-paix-2130997833837011/



Déjà 150 € collectés, objectif 800 €

Vous étes invité-e à contribuer avant le 15/04/2019 par Samuel Lambrechts
Contacter l'organisateur de la cagnotte