JOURNAL GRATUIT DE POÉSIE AU SENS LARGE "21 MINUTES"

21 minutes,

journal de poésie au sens large



Est-ce que l'art sauvera le monde ?

Est-ce que le monde demande à être sauvé ?

Qui est « le monde » ?

Le journal « 21 minutes » ne répondra pas à ces questions.



Dès janvier, la revue gratuite de poésie et d'oeuvres picturales 21 minutes offrira une alternative aux journaux gratuits distribués à Lyon dans les transports en commun.


L'idée est de proposer cette revue aux passants. De porter la parole des auteurs, photographes, dessinateurs dans l'espace public.


Au-delà de Lyon, la revue sera imprimée et distribuée à Bruxelles, Liège, Toulouse, Saint-Etienne, où des relais spontanés ont proposé de nous prêter main-forte.


Ce projet est parti d'une envie, d'un besoin : celui de faire et d'agir.


Nous avons reçu 470 œuvres, 330 textes et 140 œuvres picturales, de 384 auteurs.

52 propositions ont été retenues.


Sur le chemin, Stéphanie et Gaëlle m'ont proposé leur aide, leur participation.


Stéphanie Durdilly est graphiste (et bien d'autres choses évidemment).

Gaëlle Joly Giacommeti est auteure et organisée. Bien d'autres choses évidemment.


La revue est prête, presque prête.

Devant la quantité d'oeuvres sélectionnées, trois numéros de 21 minutes sont dans les starting-blocks.


Maintenant, la question du financement se pose. Elle se pose au bon moment : après la sélection des œuvres.


Aucune concession n'aura donc été faite sur ce point.

Les œuvres ayant été anonymisées avant leur première lecture, nous avons pu les choisir à partir de nos seules subjectivités.


Comment cette revue de poésie peut-elle être imprimée en quantité suffisante et ainsi avoir un impact, aller vers ses futurs lecteurs, envoyer la parole qu'elle contient se balader, ailleurs, dans l'espace public, jusqu'au regard de ma mère, de ton oncle, d'un contrôleur de bus ou d'un touriste égaré ?



1/ Subventions : nous ne faisons pas ce choix


2/ Publicité : - encarts publicitaires pour tout et n'importe quoi : non

- mentionner une initiative, une structure (librairie, maison d'édition, galerie ou autre...) contre une aide financière, oui. Respectable, c'est subjectif, mais à un moment il faut bien se mouiller.


3/ Faire un appel à participation, lancer une cagnotte.


La cagnotte est ici.

Vous pouvez y glisser ce que vous voulez, ce que vous pouvez.


L'objectif est d'acheter une imprimante A3 et de financer la recharge des cartouches d'encre. Plus il y aura d'argent, plus il y aura d'exemplaires.


Nous comptons organiser des lectures, dans des lieux programmant des spectacles vivants mais également dans des « petits » bars et, de manière plus sauvage, dans des laveries automatiques.


Les numéros de la revue seront tous en accès libre sur internet, un mois après chaque sortie.


Merci d'avoir tout lu.

Merci de partager l'info si le cœur vous en dit.


Bonne suite.




Fabien Drouet et l'équipe de 21 minutes





Déjà 706 € collectés, objectif 2 320 €

Vous étes invité-e à contribuer avant le 01/02/2019 par Fabien Drouet
Contacter l'organisateur de la cagnotte