UN BILLET D’AVION POUR REVOIR LEURS ENFANTS...


Aidez Henri et sa compagne à acheter un billet d’avion pour leur permettre de retrouver leurs enfants qu’ils n’ont pas vus depuis plus de trois ans.

Nous avons fait la connaissance d’Henri et Thérèse lors d’une séance de longe-côte organisée par l’Association FRANCE REIN Pays de la Loire avec l’aide de l’ITUN1 et de ‘Digne d’un Don’. Henri, à l’époque dialysé semblait parfaitement à l’aise dans l’eau et sans appréhension malgré les vagues, le fait qu’il ne sait pas nager et accessoirement qu’…il est aveugle. Au fil des semaines, nous avons fait plus ample connaissance et découvert
l’incroyable histoire de son parcours ainsi que celui de sa compagne, Thérèse...

  



Novembre 2015 : ils vivent tous les deux au Vanuatu2, près de Port Vila la capitale, avec leurs deux enfants, Serge et Shela de 6 et 4 ans. En vertu d’accords avec l’Australie, les Vanuatais bénéficient notamment de soins prodigués par des professionnels australiens qui se rendent ponctuellement sur l’île principale de l’archipel, là où se trouvent Henri et sa famille ; une chance donc pour ce père de famille qui a des problèmes de vue depuis quelques temps.

Comme  six autres Vanuatais, il attend donc la visite du ‘médecin spécialiste’ avec impatience. Ce dernier passe en revue ces patients et leur inflige à tous une séance de laser intense et douloureuse. Le réveil au lendemain de la nuit qui a suivi s’est fait dans le noir ; noir qui s’est intensifié au fil des heures et qui s’avèrera être l’unique horizon pour Henri ; définitivement.

Le laser mal réglé a littéralement brulé ses yeux. 

Le diabète, cause probable de ses troubles visuels, a été diagnostiqué chez lui quelques mois plus tôt ; étant de nationalité française, il a alors pu être pris en charge en Nouvelle Calédonie et revenir au Vanuatu avec un traitement adapté … ce dont n’ont pas bénéficié les six autres patients traités par le médecin australien en cette fin d’année ; également diabétiques et devenus aveugles, ils décèderont dans les semaines qui suivent.

À partir de mars 2016, Henri va être dialysé durant un an et demi en Nouvelle Calédonie ; car son diabète, détecté trop tard et mal équilibré, a endommagé ses reins qui ne fonctionnent plus.

Pour envisager une greffe rénale ou simplement poursuivre les séances de dialyse, vitales, Henri doit se rendre en France3 ; lui et sa compagne arrivent à Nantes en novembre 2017. Leurs enfants vivent alors toujours au Vanuatu auprès de Serge, son père.

Bon an, mal an, Henri s’adapte… à la dialyse, au noir, à la France, au climat, aux soins, à cette nouvelle vie loin de tous ; et de tout ce qu’il a connu avant ; à un avenir incertain aussi.

La greffe ‘rein – pancréas’ a lieu fin octobre 2018 au CHU de Nantes ; l’intervention se passe bien et les greffons fonctionnent parfaitement. Henri se remet doucement.

Dernièrement, il a été informé que seul un suivi régulier en France permet une prise en charge adaptée à son état de santé maintenant stabilisé mais néanmoins fragile. S’il veut, avec Thérèse, vivre auprès de leurs enfants qu’ils n’ont pas vus depuis plus de trois ans, ces derniers doivent donc les rejoindre à Nantes.

Par conséquent, il faut aller les chercher au Vanuatu, y séjourner quelques semaines afin de faire un certain nombre de démarches pour enfin tous revenir. Or le cout des billets d’avion est d’environ  6 000 €. Même en vivant de manière très précaire comme c’est le cas actuellement, ils ne peuvent épargner un tel montant. Seule notre générosité peut les aider à avancer dans leur projet et leur permettre d’enfin connaitre une vie de famille … presque normale.


Anne Hiegel, présidente de FRANCE REIN Pays de la Loire
Virginie Morris, Présidente adjointe



1 Institut de Transplantation, Urologie et Néphrologie
2 République constituée d’une centaine d’îles située à environ 500 km de la Nouvelle Calédonie.
3 L’administration néo-calédonienne n’a pas voulu prendre en charge le traitement de dialyse plus de 6 mois et ne l’autorise pas à résider sur place car il n’est pas originaire de l’île.








Déjà 100 € collectés, objectif 5 000 €

Vous étes invité-e à contribuer avant le 30/06/2020 par FRANCE REIN Pays de la Loire
Contacter l'organisateur de la cagnotte

FRANCE REIN Pays de la Loire


France Rein Pays de la Loire a pour objectifs d'aider, représenter, informer et accompagner les insuffisants rénaux, dialysés ou greffés et de mener des actions de sensibilisation et de prévention.

Zoom sur l'association