AIDER AUX FRAIS DE DÉFENSE CONTRE L'EXTRADITION DE MARYNA

La  mère de Timothée, atteint d'autisme (16 ans), a été arrêtée le 17 décembre 2015 par la police irlandaise suite à un mandat d'arrêt européen lancé par un procureur lyonnais.

Celle-ci n'avait pas trouvé d'autre alternative que de quitter la France fin septembre 2015 après que son fils a été interné, sans son accord, à l'hôpital psychiatrique à l’hôpital où il a subi un traitement dégradant. Plusieurs décisions juridiques, souvent contradictoires, prises à l'encontre de Timothée (et sans jamais demander l'avis de celui-ci) ont créé une situation ubuesque, dans laquelle cet adolescent est devenu l'otage d'un système qui, tout en dénigrant ses droits fondamentaux (et ignorant les appels à l'ordre de l'ONU) instaure un rapport de force contre sa famille qui essaye de le protéger.

En s'appuyant sur la plainte du père de Timothée par qui, et sans l'accord de la mère, il fut interné, la justice lyonnaise poursuit sa mère et son beau-père en créant une situation intolérable pour cette famille, pulvérisée la veille de Noël.

Cette famille aura besoin de régler les honoraires de l'avocat irlandais qui la défend dans une procédure comportant  5 audiences (honoraires non connus à ce jour mais qui s'annoncent élevés étant donné la procédure.
Ce 11 janvier a eu lieu l'audience de "mise en état", qui a statué sur la prochaine audience, fixée 3 semaines plus tard, qui sera le  "dépôt des conclusions". 

En plus des frais d'honoraires s'ajoutent les frais de traduction assermentée des nombreuses pièces demandées par l'avocat.

Timothée est résident irlandais, tout comme sa mère, son beau-père et sa sœur. Ils sont tous les 4 en Irlande. 

Nous craignons que l'extradition de la mère entraîne des conséquences imprévisibles sur la santé et la situation de Timothée, dont la prise en charge et scolarisation (refusée en France) ont commencé à se mettre en place dans son pays d'accueil. La seule option que la France a pu lui proposer fut l'hôpital psychiatrique.

Aidons cette famille à lui éviter cet "avenir".









Collecte close

Déjà 1 480 € collectés, objectif 3 000 €

Vous étes invité-e à contribuer avant le 05/05/2016 par Magali Pignard
Contacter l'organisateur de la cagnotte